in ,

C’est quoi le Biogaz ?

Comprendre la notion de Biogaz
Comprendre la notion de Biogaz

C’est quoi le Biogaz? dans son intégralité en Afrique plus précisément.

C’est quoi le Biogaz ?

Le biogaz est le gaz produit par la fermentation de matières organiques. C’est un gaz combustible composé essentiellement de méthane et de dioxyde de carbone. Il peut être brûlé sur son lieu de production pour obtenir chaleur et électricité ou purifié pour obtenir du biométhane utilisable comme gag naturel.

Lorsqu’on parle d’énergies renouvelables en Afrique on pense souvent au solaire ou à l’éolien. Cependant, un potentiel existe aussi en termes de biogaz, notamment dans les zones rurales et isolées. Au même titre que le GPL, le biogaz présente de solides atouts pour préserver l’environnement et améliorer la précarité énergétique.

plus de 80% de pays en Afrique ont un déficit énergétique ce qui cause un grand handicap sur le développement dans plusieurs secteurs d’activités.

A coté de l’insuffisance d’énergie Electrique se pose le problème du manque de gaz domestique alors que dans ces même Pays se pose le problème de pollution atmosphérique avec le déversement des déchets organiques dans l’environnement.

Ils est important de comprendre qu’il est possible de résoudre au moins à 60% les problèmes énergétique et de pollution de l’environnement avec du Biogaz.

Biodigesteur domestique

Importance du Biogaz pour les ménages, les éleveurs et les agriculteurs

On voit encore des grandes fermes aujourd’hui qui ont des difficultés à fonctionner à cause du problème énergétique alors qu’ils disposent d’un grand potentiel de stockage des matières organiques.

La matière organique nécessaire pour produire du biogaz est disponible sous différentes formes. Qu’il s’agisse de biogaz provenant des décharges ou de gaz d’enfouissement, de déchets humains, de déchets alimentaires ou de matières agricoles et, enfin, qu’il s’agisse de biogaz naturellement produit, tel que celui répertorié dans les lacs au Rwanda et au Cameroun.

Les populations rurales d’Afrique subsaharienne ont été parmi les premières à bénéficier du développement du biogaz sur le continent avec la mise en place de biodigesteurs permettant à de nombreux ménages de subvenir à leurs propres besoins énergétiques (cuisson et éclairage).

Sous le fait de partenariats entre des ONG et des entreprises ou les Etats, l’installation de biodigesteurs a modifié le mode de vie de nombreux Africains et notamment des femmes. Un programme financé par deux ONG hollandaises (comment s’appellent-elles ?) a par exemple permis depuis 2009 l’installation de 3 500 biodigesteurs au Burkina Faso, un pays où 80 % de la population pratique l’élevage.

Développement du Biogaz

Si le biogaz s’est en premier lieu développé dans les zones rurales, où les populations plus isolées l’utilisent pour leur consommation domestique, son usage s’étend aussi aux zones urbaines et dans le secteur industriel.

Afrique du Sud et Rwanda

En Afrique du Sud, la société Elgin Fruit Juices utilise la pulpe de fruit inutilisée dans le processus de production du jus comme matière première pour la digestion anaérobie. Avec une installation qui produit jusqu’à 500 kilowatts d’électricité renouvelable.

Au Rwanda, l’État a équipé la moitié de ses prisons d’un système utilisant du biogaz lui-même fourni par la fermentation anaérobie des excréments produits par les détenus, pour cuisiner et s’éclairer.

Biogaz au Cameroun

Au Cameroun, plusieurs hôpitaux se sont équipés de leur propre méthaniseur pour alléger leur facture énergétique.

Plusieurs chantiers de Biogaz ont été achevés avec succès au Cameroun par Green Power Biotechnology, une entreprise Locale crée par un petit groupe de Jeunes anciens étudiants en Génie Electrique et Energétique de l’Institut Universitaire de Technologie Fotso Victor (IUT/FV) de Bandjoun.

Site de production de Biogaz pour une ferme par Green Power Biotechnology à Bandjoun au Cameroun
Générateur à Biogaz

Biogaz au Maroc

Depuis juin 2015, la ville de Fès au Maroc produit de l’électricité à partir d’une centrale électrique au biogaz issue de la valorisation des déchets ménagers de la ville. D’une puissance de 1,12 mégawatt, cette centrale couvre déjà le tiers des besoins de la ville et doit arriver à terme à en couvrir l’intégralité (3,5 MW).

Biogaz au Kenya

En août 2015, l’entreprise kenyane Tropical Power Energy Group a lancé, à Naivasha, la plus grande centrale à biogaz du continent, d’une capacité de 2,6 MW, alimentée à partir de matières agricoles (50 000 tonnes). Son objectif est d’installer 130 MW d’énergie propre au Kenya mais aussi au Ghana.

centrale à biogaz de Naivasha

En résumé, si l’Afrique offre un vaste potentiel, l’utilisation du biogaz y est encore marginale. Son développent semble tout de même prompt à s’accélérer tant les pays africains cherchent des solutions efficientes pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette filière a les moyens de s’implanter durablement dans le paysage énergétique africain.

soyez gentil partager!!!!! pour sensibilisée d’autre

Written by Le parametreur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ancienne Epreuve de Philosophie au Baccalauréat C-E Année 2013

Epreuve de Mathématiques au BAC Mali 2019 série TAL

Banque des épreuves pratiques de spécialité NSI (Numérique et Sciences Informatiques) version 4

Spécialité NSI (Métropole France 2 remplacement) – Bac 2021